Make your own free website on Tripod.com

Curriculum - Histoire
    

 

Curriculum
Histoire
Géographie

Esquisses

Plans de Leçon

Autres Liens
Histoire
Géographie

Ressources Pédagogiques
Histoire
Géographie

Images
Histoire
Géographie

Grille d'évaluation

Jeux et Activités

Informatique

 

 

Retour au menu...

 

 

 

 

Macromedia Shockwave Player


 

Adobe Acrobat

Télécharger Acrobat® Reader

 

 

 

 


Liens intéressants francophone

 


Dictionnaires et Encyclopédies

 


Trucs, Idées et outils

 

 

globe Palier Secondaire, 12e année    

Pour télécharger le curriculum par PDF, cliquez ici

 

                                                                                                    

      

Canada : histoire, identité et culture, (cours préuniversitaire) (CHI4U)
Histoire de l’Occident et du monde, (cours préuniversitaire) (CHY4U)
Histoire de l’Occident et du monde, (cours précollégial) (CHY4C)
Aventures en histoire mondiale, (cours préemploi) (CHM4E)
L’Ontario français, (cours ouvert) (CHF4O)

 

Canada: histoire, identité et culture (préuniversitaire)

Ce cours porte sur l’évolution de l’identité nationale canadienne. L’élève étudie l’avènement du Canada moderne tel que l’ont façonné les peuples autochtones, les Français, les Anglais et les groupes d’immigrants qui les ont suivis. Le cours permet aussi à l’élève d’évaluer les changements sociaux, économiques et politiques significatifs de l’histoire canadienne, des origines à aujourd’hui. Grâce à une connaissance des racines culturelles et historiques du Canada et à une appréciation de leur importance, l’élève peut mieux définir ce que signifie être Canadien ou Canadienne à l’aube du XXIe siècle.

Préalable :Tout cours des programmes-cadres d’études canadiennes et mondiales, de sciences humaines et sociales ou de français, filière préuniversitaire, préuniversitaire/précollégiale ou précollégiale

Communautés, sociétés et mondialisation
Changement et continuité
Citoyenneté et patrimoine
Organisation sociale, économique et politique
Méthodologie et recherche en histoire

Communautés, sociétés et mondialisation

Attentes

À la fin du cours, l’élève doit pouvoir :

• dégager les caractéristiques d’une variété de sociétés autochtones avant l’arrivée des Européens et évaluer comment elles ont changé au fil du temps.

• analyser les caractéristiques des entreprises coloniales française et anglaise.

• évaluer l’importance des diverses vagues d’immigration dans la formation d’identités régionales, provinciales et nationales au Canada.

• évaluer l’évolution du rôle du Canada sur la scène internationale.

Contenus d’apprentissage

Pour satisfaire aux attentes, l’élève doit pouvoir :

Les peuples autochtones

décrire les différents aspects de la culture Autochtone en territoire canadien avant l’arrivée des Européens (p. ex., spiritualité, organisation politique, vie économique, rapports avec le milieu).

– expliquer comment et pourquoi les Autochtones ont aidé les nouveaux arrivants européens à s’adapter à un nouveau milieu.

– analyser l’effet de la présence des nouveaux arrivants européens sur la vie des Autochtones (p. ex., propagation des maladies, déplacement des populations, introduction de nouvelles armes et de nouveaux produits d’échange) et évaluer les moyens utilisés par les Autochtones pour répondre à cette politique de colonisation (p. ex, révoltes de Pontiac,Tecumseh et Oka; revendications territoriales et droits ancestraux; agitation politique en faveur de l’autonomie gouvernementale).

– décrire la contribution des peuples autochtones au développement de l’identité et de la culture canadiennes.

Entreprises coloniales

– comparer les politiques de colonisation de la France (p. ex., Compagnie des Cent Associés, envoi de missionnaires catholiques, politique de Colbert d’une colonie autosuffisante, introduction du régime seigneurial) à celles de la Grande-Bretagne (p. ex., système de propriétaires absents de l’Île du Prince-Édouard, établissement des vétérans des guerres napoléoniennes, constitution des réserves du clergé dans le Haut-Canada).

– expliquer de quelle façon le passé colonial a contribué à la création d’un État canadien basé sur le concept de deux peuples fondateurs (p. ex., Proclamation royale de 1763,Acte de Québec de 1774,Acte constitutionnel de 1791,Acte d’Union de 1840, Confédération).

– décrire le sectarisme qui divise la société coloniale et expliquer comment il a façonné les enjeux politiques et culturels de cette époque (p. ex., tensions entre les Loyalistes nouvellement arrivés et leurs prédécesseurs; méthodisme de Ryerson et Église d’Angleterre; oppositions Irlandais–Écossais).

Le Canada sur la scène internationale

– expliquer le rôle du Canada dans les affaires internationales avant la Confédération (p. ex., marché colonial sous Louis XIV, commerce entre les colonies atlantiques et la Nouvelle-Angleterre, guerres de Sept Ans et de 1812, raids des Fenians).

– analyser l’évolution du Canada vers la reconnaissance légale de l’autonomie du Dominion au début du XXe siècle (p. ex., création du ministère des Affaires extérieures,Traité de Versailles, crise de Chanak, Statut de Westminster).

– décrire la nature de la participation du Canada aux organisations internationales du XXe siècle (p. ex., développement de la charte de l’ONU, John Humphrey et la Déclaration universelle des droits de l’homme,Commonwealth, Francophonie).

– évaluer dans quelle mesure la perception du Canada comme étant une nation humanitaire correspond à la réalité (p. ex., traitement des nations autochtones, terre d’asile pour les esclaves fugitifs du XIXe siècle, pays d’accueil des immigrants du XXe siècle, participation aux forces de maintien de la paix de l’ONU).

– expliquer comment la participation du Canada à des conflits internationaux a changé la façon dont la communauté internationale perçoit ce pays (p. ex., guerre des Boers, Première et Deuxième Guerre mondiale, «guerre froide», guerre de Corée, guerre du Golfe).

Immigration et identité

– analyser les facteurs qui ont entraîné au cours des années une révision des politiques d’immigration canadiennes.

– décrire les principales vagues d’immigration, les modes d’établissement ainsi que la contribution des nouveaux arrivants à la définition de l’identité et de la culture canadiennes (p. ex., Loyalistes à la fin des années 1700, immigration noire au début de 1800, immigration britannique en 1840, immigration d’Europe centrale de Sifton, immigration d’après-guerre, immigration asiatique et africaine à la fin du XXe siècle).

– décrire le profil des immigrants que le Canada a cherché à attirer à la fin du XIXe siècle et les stratégies employées par les agents d’immigration.

– décrire comment les identités ethnoculturelles se sont manifestées dans diverses régions et provinces du Canada à différents moments (p. ex., Canadiens et Canadiennes d’origine africaine en Nouvelle-Écosse, d’origine asiatique en Colombie-Britannique, en provenance de l’Ukraine dans les provinces de l’Ouest, et venant des Caraïbes à Toronto).

– décrire l’apport des immigrants francophones à la francophonie ontarienne.

Changement et continuité

Attentes

À la fin du cours, l’élève doit pouvoir :

• analyser comment l’évolution des rapports entre le Canada et la Grande-Bretagne et les États-Unis a influencé la formation et la transformation de l’identité canadienne.

• démontrer sa compréhension des divergences entre les efforts déployés par les dirigeants canadiens pour établir des liens Est–Ouest et l’influence grandissante des rapports Nord–Sud, et évaluer l’effet de ces tensions sur l’identité canadienne.

• évaluer comment l’identité canadienne a changé suite à la transformation d’une société rurale en une société urbaine et industrielle.

• analyser la correspondance entre les changements culturels importants survenus au Canada et les transformations de la technologie.

• évaluer dans quelle mesure le Canada a été transformé en une société pluraliste.

Contenus d’apprentissage

Pour satisfaire aux attentes, l’élève doit pouvoir :

Affirmation de l’identité canadienne

– expliquer la résistance des colons français et britanniques à l’établissement d’institutions coloniales de type européen (p. ex., coureur de bois, rapport de l’habitant avec l’Église catholique,William Lyon Mackenzie et le family compact, révolte des Métis).

– décrire les étapes importantes du changement de statut du Canada à l’intérieur de l’empire britannique et du Commonwealth [p. ex.,Traité de Washington (1871), Laurier et les conférences impériales de Londres, loi navale (1910), création du Corps expéditionnaire canadien (1915), Statut de Westminster (1932), crise du Canal de Suez (1956)].

– analyser comment différents conflits et compromis entre le Canada et les États-Unis ont façonné une identité canadienne (p. ex., arrivée des Loyalistes, guerre de 1812, création de la Confédération, NORAD, reconnaissance par Pierre E.Trudeau de la République populaire de Chine, ALÉNA, relations avec Cuba).

– décrire comment les deux guerres mondiales et d’autres conflits du XXe siècle ont changé la façon dont les Canadiens se définissent (p. ex., victoire de Vimy, soldats canadiens à Hong-Kong en 1941, guerre de Corée, forces du maintien de la paix de L.B. Pearson, guerre du Golfe).

– évaluer l’efficacité des efforts pour protéger la culture canadienne de la domination américaine (p. ex., création de la Société Radio-Canada, règlements du CRTC, Prix du Gouverneur général pour les contributions littéraires et culturelles, établissement de l’Ordre du Canada, protection des industries culturelles dans les ententes commerciales).

Rapports Est–Ouest, Nord–Sud

– évaluer les causes et les conséquences de la politique nationale de Macdonald (p. ex., adoption de tarifs douaniers préférentiels, développement d’un marché agricole intérieur, Laurier et la réciprocité, Mackenzie King et le maintien des tarifs douaniers, succursales étrangères en sol canadien).

– expliquer les causes et les conséquences des aliénations régionales (p. ex., disparités économiques régionales, différences culturelles entre le Québec et le reste du Canada, naissance de nouveaux partis politiques).

– analyser les causes de l’étroitesse des liens politiques et économiques entre le Canada et les États-Unis (p. ex., proximité géographique, mainmise des multinationales américaines sur plusieurs secteurs économiques de pointe au Canada).

Urbanisation et industrialisation

– décrire l’évolution de l’urbanisation et de l’industrialisation au Canada.

– évaluer les effets de l’industrialisation sur les régions et les habitants du Canada (p. ex.,Autochtones, fermiers des Prairies, francophones des régions industrielles, métallurgistes du Cap Breton, pêcheurs de Terre-Neuve).

– évaluer l’apport économique et culturel de communautés agricoles canadiennes et basées sur l’exploitation des ressources naturelles (p. ex., villes minières du nord; provinces des Prairies, grenier à blé du Canada; berceau de l’assurance-maladie; patrie d’auteurs comme Gabrielle Roy et Antonine Maillet).

– évaluer le caractère unique de la contribution économique et culturelle des grandes villes canadiennes (p. ex., concentration de la diversité ethnoculturelle, centres financiers et culturels; milieu dont sont issus des auteurs comme Mordecai Richler et Michel Tremblay).

Technologie et culture

– analyser en quoi les changements technologiques dans les transports et les communications ont marqué la culture et l’identité nationale canadiennes (p. ex., création du Canadien Pacifique, système de transport et de communication public; programme de développement des ressources du Nord de Diefenbaker; ligne DEW et affirmation de la souveraineté canadienne sur l’Arctique).

– analyser comment la culture du monde ouvrier a été influencée par les changements technologiques (p. ex., ère de la machine à vapeur, de l’électricité, du moteur à combustion, de l’électronique).

– évaluer dans quelle mesure l’introduction des bienfaits du progrès technique dans les foyers a contribué au bien-être des Canadiens et des Canadiennes et a joué un rôle dans la façon dont ils se définissent (p. ex., apparition de l’électricité et des appareils ménagers).

Pluralisme culturel

– évaluer dans quelle mesure les politiques coloniales britanniques avaient pour objectif la création d’une société canadienne homogène (p. ex., termes de la Capitulation,Traité de Paris de 1763,Acte de Québec de 1774,Acte d’Union de 1840, politiques d’immigration du XIXe siècle).

– analyser les obstacles à une pleine participation des immigrants à la société canadienne (p. ex., lois sur l’immigration, discrimination et internement en temps de guerre, refus du droit de vote, discrimination au travail, stéréotypes en littérature et dans les médias) et expliquer comment ils ont été contournés avec le temps.

– expliquer les objectifs de base de la politique canadienne sur le multiculturalisme, évaluer ses relations avec le bilinguisme et le biculturalisme et déterminer en quoi le soutien et l’opposition au multiculturalisme ont changé avec le temps.

– évaluer la difficulté d’établir et de maintenir un pays uni tout en faisant la promotion de la diversité culturelle.

Citoyenneté et patrimoine

Attentes

À la fin du cours, l’élève doit pouvoir :

• analyser l’évolution de la citoyenneté canadienne.

• démontrer sa compréhension des caractéristiques de la société de la Nouvelle-France et expliquer comment cet apport culturel a contribué au développement de l’identité canadienne.

• analyser le rôle de la littérature, des arts et de la culture populaire dans le développement d’une culture canadienne typique.

• évaluer l’évolution du Canada vers une société juste en analysant les changements dans la façon de reconnaître les droits de la personne ainsi que les politiques et documents s’y rapportant.

Contenus d’apprentissage

Pour satisfaire aux attentes, l’élève doit pouvoir :

Citoyenneté canadienne

– démontrer sa compréhension des principales étapes de l’évolution du concept de citoyenneté au Canada (p. ex., passage du statut de citoyen britannique à celui de citoyen canadien).

– expliquer comment et pourquoi la citoyenneté a été refusée à différentes minorités ethnoculturelles à certaines périodes de l’histoire (p. ex., Canadiens d’origines chinoise, ukrainienne et japonaise).

– expliquer comment certains groupes, auxquels le plein octroi de la citoyenneté était refusé, ont réussi à l’obtenir (p. ex., mouvement des suffragettes, associations autochtones).

– définir le concept de citoyen canadien ou citoyenne canadienne au début du XXIe siècle.

Identité canadienne-française

– décrire les principales caractéristiques des diverses communautés francophones au Canada à l’extérieur du Québec et expliquer comment elles ont évolué avec le temps (p. ex., Franco-Ontariens,Acadiens du Nouveau-Brunswick, Franco-Manitobains, Métis).

– décrire les racines historiques, l’évolution et les manifestations actuelles du bilinguisme et du biculturalisme au Canada et expliquer comment la signification de ces concepts a évolué avec le contexte qui les sous-tend.

– analyser les motivations du peuple québécois pour préserver son identité et sa culture et les actes qu’il a posés (p. ex., rébellion du Bas-Canada, utilisation du principe de la double majorité sous l’Acte d’Union, conditions pour joindre la Confédération, opposition à la Conscription, législation passée à l’époque de la Révolution tranquille).

 

Droits de la personne et société juste

– décrire les événements historiques qui témoignent des origines et du développement des préjugés et de la discrimination au Canada (p. ex., Déportation des Acadiens par les Britanniques, Règlement 17, refus d’accueillir les réfugiés juifs persécutés par les Nazis, écoles résidentielles autochtones).

– analyser le coût social et humain de la violation des droits de la personne dans l’histoire canadienne.

– identifier les individus, les groupes et les organisations qui ont travaillé à promouvoir les droits de la personne au Canada et analyser le résultat de leurs actions (p. ex., Tommy Douglas, Ovid Mercredi, Marie Gérin-Lajoie; Société Elisabeth Fry, Conseil national sur le Statut de la femme).

– déterminer en quoi différentes lois et statuts fédéraux ont contribué à la protection des droits de la personne au Canada [p. ex., Loi sur la discrimination raciale de l’Ontario (1944), Déclaration des droits de l’homme (1960), Commission des droits de la personne (1977), Charte canadienne des droits et libertés (1982)].

– évaluer le traitement équitable des individus et des groupes et la réalisation d’une société juste aujourd’hui au Canada (p. ex., excuses officielles et compensation présentées aux citoyens canadiens d’origine japonaise internés durant la Deuxième Guerre mondiale, autonomie gouvernementale autochtone, équité salariale).

– décrire le rôle de personnalités politiques originaires du Québec dans l’affirmation du «fait français» dans le reste du pays (p. ex., Louis-Hippolyte Lafontaine, Henri Bourassa, Maurice Duplessis, Pierre E. Trudeau,René Lévesque, Jeanne Sauvé).

Culture et identité

– analyser comment le Canada et les Canadiens sont dépeints dans le pays par des artistes de grand renom : écrivains, artistes-peintres,musiciens, compositeurs et cinéastes francophones et anglophones du Canada (p. ex., Gabrielle Roy, Antonine Maillet, Jean Marc Dalpé, Margaret Atwood; Cornelius Krieghoff, Jean-Paul Riopelle,Groupe des Sept; Paul Demers, Robert Paquette, Susan Aglukark, Daniel Lavoie, Gordon Lightfoot; Denys Arcand,Alanis Obomsawin).

– analyser comment les films, la télévision, la musique, la publicité, le sport professionnel et d’autres produits culturels provenant des États-Unis posent un défi à la création et au développement d’une culture canadienne authentique.

– décrire les stratégies adoptées au Canada français pour protéger la culture française (p. ex., Société Radio-Canada, subventions à la production cinématographique du Québec, prix littéraires accordés aux ouvrages de langue française, Charte de la langue française).

– analyser comment les gouvernants canadiens et les chefs de file se servent de symboles et utilisent toute une gamme d’organismes pour promouvoir la culture canadienne (p. ex., drapeau canadien, hymne national, Société Radio-Canada, Office national du film).

Organisation sociale, économique et politique

Attentes

À la fin du cours, l’élève doit pouvoir :

• expliquer le développement des politiques et des programmes sociaux et évaluer dans quelle mesure ils sont un élément constitutif de l’identité canadienne.

• analyser la façon dont la participation des femmes à la société canadienne a évolué avec le temps.

• évaluer l’effet des relations économiques du Canada sur l’expression de la souveraineté canadienne.

• décrire le système politique canadien et évaluer dans quelle mesure les groupes et les individus ont contribué à son développement.

• évaluer les efforts des mouvements de réforme populaire pour améliorer la société canadienne.

Contenus d’apprentissage

Pour satisfaire aux attentes, l’élève doit pouvoir :

Programmes sociaux

– expliquer l’origine, les raisons et le développement des programmes sociaux au Canada (p. ex., régimes de pension, allocations familiales, programme d’assurance-chômage, programme d’assurance-maladie).

– évaluer le rôle de l’éducation comme moyen de définir les identités régionale, provinciale et nationale (p. ex., écoles des jésuites, système scolaire public de Ryerson, question des écoles du Manitoba, systèmes scolaires public et séparé, pensionnats pour les jeunes Autochtones, éducation en langue française pour les nouveaux immigrants au Québec dans les années 1990).

– évaluer l’évolution de la législation relative au monde du travail dans le contexte des transformations qui se sont produites sur le marché du travail (p. ex., normes de travail, salaire minimum, équité salariale, restriction du travail des enfants).

Les femmes au Canada

– analyser de quelle façon le rôle traditionnel des femmes comme épouses et mères et leur statut dans la société canadienne ont changé depuis l’époque victorienne.

– analyser l’évolution de la participation des femmes au marché du travail.

– analyser la façon dont les femmes ont contribué à l’identité canadienne (p. ex., Mary Ann Shadd,Agnes Macphail, Emily Carr, Emily Murphy,Thérèse Casgrain, Bertha Wilson, Jeanne Sauvé,Roberta Bondar, Julie Payette, Judy Rebick, Kahn-Tineta Horn).

Relations économiques

– décrire l’évolution des relations économiques entre les nations du continent nord-américain et leur influence sur l’économie canadienne [p. ex., Politique nationale, Projet de réciprocité (1911), Pacte de l’automobile, Entente de libreéchange Canada–États-Unis, ALÉNA].

– évaluer les nouveaux défis que pose la mondialisation des échanges quant à la souveraineté économique et culturelle canadienne (p. ex., contrôle des industries culturelles).

– évaluer dans quelle mesure les priorités économiques se confrontent aux valeurs fondamentales du Canada comme l’esprit démocratique et la tradition humaniste (p. ex., relations économiques avec la Chine, vente d’armes à l’Indonésie, vente de réacteurs nucléaires à la Corée du Nord).

– évaluer l’efficacité des politiques économiques gouvernementales dans la promotion de la souveraineté canadienne (p. ex., réglementation de l’investissement, politique nationale de conservation de l’énergie).

Influence politique

– décrire les organisations politiques passées et présentes des diverses sociétés autochtones (p. ex., Confédérations iroquoises, leadership héréditaire inuit, Assemblée des Premières Nations).

– démontrer sa compréhension des principes du système politique canadien (p. ex., paix, ordre et bon gouvernement; concept du fédéralisme; système des partis et tradition parlementaire).

– décrire le rôle de certains événements historiques et le jeu des institutions politiques dans le développement du système politique canadien [p. ex., Conquête,Acte de Québec, Acte constitutionnel (1791), rébellions du Haut-Canada et du Bas-Canada, gouvernement responsable, Confédération, Rapport Balfour, Loi constitutionnelle de 1982 ].

– décrire l’apport de certains premiers ministres canadiens à la formation de l’identité canadienne (p. ex., Macdonald, Laurier, Borden, King, Pearson,Trudeau).

Mouvements de réforme populaire

– analyser l’évolution du mouvement féministe au Canada (p. ex., propriété légale des biens de la femme,Women’s Christian Temperance Union, les «cinq Albertaines» et la cause de la personnalité juridique, Commission royale sur le statut de la femme).

– analyser l’évolution du mouvement ouvrier au Canada (p. ex., les «chevaliers du travail», grève générale à Winnipeg, grève de l’amiante, Congrès canadien du travail, syndicats internationaux, organisation des jeunes travailleurs dans le secteur des services).

– expliquer la montée des mouvements de réforme d’origine populaire dans l’ouest du Canada [p. ex., Fermiers unis de l’Alberta, J.S.Woodworth,William «Bible Bill» Aberhart et le crédit social, la Cooperative Commonwealth Federation (CCF)].

– évaluer l’influence du pacifisme à certaines périodes de l’histoire canadienne (p. ex., opposition à la Conscription, protestations antinucléaires durant la «guerre froide»).

– analyser la croissance du mouvement écologiste (p. ex., création des parcs nationaux, mouvement Greenpeace) et son influence sur la façon de vivre des Canadiennes et des Canadiens.

Méthodologie et recherche en histoire

Attentes

À la fin du cours, l’élève doit pouvoir :

• utiliser la méthodologie propre à l’histoire pour trouver, compiler et organiser l’information provenant de sources diverses.

• analyser de façon critique la documentation, les faits et les interprétations historiques reliés à l’histoire, à la culture et à l’identité canadiennes.

• communiquer avec clarté et précision des idées et des opinions étayées par des recherches.

• faire preuve d’autonomie, de créativité, d’organisation et d’esprit d’équipe.

Contenus d’apprentissage

Pour satisfaire aux attentes, l’élève doit pouvoir :

Recherche

– formuler des questions qui mènent à une meilleure compréhension de la formation et du développement de la culture canadienne.

– effectuer une recherche structurée nécessitant la consultation de sources diverses où sont exposées des interprétations de l’histoire et de la culture canadiennes (p. ex., documents écrits, sources informatisées, matériel audiovisuel).

– organiser l’information recueillie selon différents formats (p. ex., notes, tableaux statistiques, cartes géographiques).

Interprétation et analyse

– déceler les préjugés, les notions stéréotypées, les thèses non fondées.

– comparer les grandes interprétations de l’histoire canadienne (p. ex., thèse des deux peuples fondateurs, vision du Canada comme un pays d’immigrants).

– établir des corrélations (p. ex., chronologie, causalité, comparaisons et contrastes) entre divers éléments du sujet à l’étude.

– tirer des conclusions basées sur une évaluation des sources, une analyse de l’information et une interprétation des diverses perspectives historiques.

– formuler une thèse soutenue par une analyse des données.

Communication

– adopter un style et un format appropriés pour présenter ses travaux (p. ex., rapports écrits, dissertations, débats, discussions, simulations, présentations multimédias).

– respecter les normes établies de présentation des travaux écrits en suivant les règles de la méthode historique (p. ex., citations, notes de référence, bibliographie) et en évitant le plagiat.

– communiquer ses idées et ses opinions avec clarté et dans le respect d’autrui.

Créativité, autonomie et collaboration

– faire preuve de créativité dans sa façon d’aborder un problème ou de traiter une question.

– démontrer sa capacité de gérer son temps, d’organiser son travail et de respecter les échéances.

– démontrer sa capacité de travailler de façon autonome ou en équipe et de respecter les opinions des autres.

– identifier les possibilités de carrière reliées à l’histoire et aux disciplines connexes (p. ex., recherche, enseignement, travail dans les musées et les archives, vie politique), en particulier celles où sa connaissance du français peut constituer un atout.

 

 

Histoire de l'Occident et du monde (préuniversitaire)

Ce cours traite des grands courants et des événements marquants de l’histoire occidentale et mondiale, du XVIe siècle à nos jours. L’élève étudie l’émergence des puissances occidentales, évalue les rapports de ces dernières avec les autres parties du monde et analyse l’évolution des sociétés et des systèmes politiques et économiques du monde occidental. Il ou elle acquiert ainsi les connaissances nécessaires pour comprendre et apprécier la nature du changement en histoire et les origines de la société contemporaine et de ses grands enjeux, tout en perfectionnant ses compétences en recherche et en communication.

Préalable :Tout cours des programmes-cadres d’études canadiennes et mondiales, de français, ou de sciences humaines et sociales, filière préuniversitaire, préuniversitaire/précollégiale ou précollégiale

Communautés, sociétés et mondialisation
Changement et continuité
Citoyenneté et patrimoine
Organisation sociale, économique et politique
Méthodologie et recherche en histoire

Communautés, sociétés et mondialisation

Attentes

À la fin du cours, l’élève doit pouvoir :

• analyser l’évolution de diverses communautés et sociétés différentes depuis le XVIe siècle.

• analyser la nature des rapports entre différentes communautés et sociétés depuis le XVIe siècle.

• évaluer les grandes forces qui ont été à l’origine de conflits et de guerres ou qui au contraire ont favorisé la coopération et la paix.

Contenus d’apprentissage

Pour satisfaire aux attentes, l’élève doit pouvoir :

Nature et évolution des communautés et sociétés

– démontrer sa compréhension des fondements et de la nature d’une diversité de communautés et de sociétés basées sur des principes religieux, ethniques ou culturels (p. ex., bouddhisme zen, ordre des jésuites, Sikhs, scientistes, B’nai B’rith, mouvements pacifistes et écologiques). – comparer la nature de communautés rurales qui se sont formées en Occident et ailleurs dans le monde (p. ex., communauté villageoise traditionnelle, ferme familiale et système des plantations, agroindustrie; statut des anciens, des femmes et des enfants).

– décrire l’évolution de l’urbanisation moderne (p. ex., développement des villes et des cités administratives, commerciales, industrielles; rapports entre la ville et sa banlieue, problème du maintien de l’ordre et du respect de la loi, paysage urbain).

Nature des rapports entre communautés et sociétés

– décrire les facteurs qui ont amené un accroissement des échanges entre divers peuples depuis le XVIe siècle (p. ex., progrès de la technologie navale, pressions démographiques, élan religieux, développement des moyens de communication, ambitions nationales et dynastiques).

– analyser l’incidence de la colonisation européenne sur les peuples colonisés comme sur les peuples colonisateurs (p. ex., appauvrissement des uns et enrichissement des autres, échanges de biens, de nourriture et d’idées nouvelles, transformation du mode de vie, destruction des cultures par la propagation des épidémies et par une politique délibérée).

– démontrer sa compréhension du concept et des formes de l’impérialisme et de son rôle dans la création du monde moderne (p. ex., différentes interprétations de l’impérialisme : libérale, marxiste, néolibérale; processus de décolonisation, croissance des sociétés multinationales).

Conflit et coopération

– expliquer les causes du déclenchement des conflits et des guerres (p. ex., pressions démographiques et déplacements de populations; conflits raciaux, culturels, politiques et religieux tels qu’illustrés par la guerre de Sécession américaine, les pogroms russes, les guerres napoléoniennes, la Deuxième Guerre mondiale, les génocides, incluant l’Holocauste; rivalités nationales ou impériales de l’époque de la  guerre de Sept Ans, de la Première Guerre mondiale et de la «guerre froide»).

– démontrer sa compréhension des conséquences des guerres (p. ex., destruction humaine et matérielle, répercussions démographiques, changements politiques, alignement des puissances, bouleversements sociaux).

– décrire les raisons de la formation d’alliances et de la signature de traités de paix (p. ex., avantages économiques, implications militaires, consolidations politiques, lassitude des belligérants, force des mouvements pacifistes).

– évaluer les raisons du succès ou de l’échec des différentes méthodes utilisées pour maintenir l’ordre international (p. ex., concept de souveraineté des États des Traités de Westphalie, unité culturelle, raciale ou religieuse, solidarité marxiste de classe, internationalisme wilsonien, mouvement de la défense des droits de la personne).

Changement et continuité

Attentes

À la fin du cours, l’élève doit pouvoir :

• démontrer sa compréhension de l’utilisation du concept de changement en histoire pour analyser l’évolution de l’Occident et du reste du monde depuis le XVIe siècle.

• démontrer sa compréhension de l’utilisation du concept de continuité en histoire pour analyser l’évolution de l’Occident et du reste du monde depuis le XVIe siècle.

• démontrer sa compréhension de l’importance et de l’utilisation de la chronologie et du principe de causalité dans l’analyse historique de l’évolution de l’Occident et du reste du monde depuis le XVIe siècle.

Contenus d’apprentissage

Pour satisfaire aux attentes, l’élève doit pouvoir :

Le changement en histoire

– expliquer l’ampleur, l’intensité et la diversité des changements survenus du XVIe siècle à aujourd’hui (p. ex., évolution des religions; transformation de la vision du monde d’une perspective géocentrique à une vue héliocentrique et à la considération d’un monde en expansion; conséquences du progrès technologique; découvertes médicales; réformes sociales).

– identifier les forces qui ont favorisé le processus de changement (p. ex., pensée humaniste et libérale, esprit scientifique) ainsi que les facteurs de résistance au changement (p. ex., stratification des classes sociales, système de castes, idéologies conservatrices, force de la tradition).

– évaluer le rôle de certaines personnes et de certains groupes qui ont contribué à façonner les attitudes face au changement dans la société occidentale (p. ex., Martin Luther, les Encyclopédistes, Charles de Montesquieu, Jean-Jacques Rousseau, James Watt, Karl Marx,Albert Einstein, Simone de Beauvoir).

– évaluer les éléments clés et les caractéristiques du processus de changement en histoire (p. ex., idées, objectifs et méthodes; allure et envergure des changements et nature du changement).

La continuité en histoire

– décrire les principales institutions sociales qui contribuent au maintien de l’ordre et de la tradition (p. ex., institutions religieuses, stratification sociale, statut de la famille, poids de la bureaucratie, force du rituel).

– expliquer comment les institutions politiques ont renforcé le processus de continuité (p. ex., influence des gouvernements dynastiques ou nationaux, puissance de la bureaucratie, du système judiciaire, des traditions légales).

– évaluer les facteurs qui contribuent à transmettre des valeurs de continuité entre les générations (p. ex., vision du monde, appel de la tradition, peur du changement).

La chronologie et le principe de causalité

– démontrer sa compréhension de l’importance de la chronologie comme outil d’analyse des événements historiques de l’Occident et du reste du monde depuis le XVIe siècle (p. ex., en traçant sur une frise historique la montée de l’émancipation politique, les innovations technologiques dans les domaines militaire, agricole et scientifique).

– expliquer comment l’application de la chronologie permet de mieux comprendre la complexité de l’évolution historique (p. ex., comparer la date d’apparition d’une découverte et les problèmes auxquels elle donne naissance).

– expliquer comment et pourquoi le principe de causalité est un outil essentiel dans l’analyse des événements historiques (p. ex., invention de l’imprimerie et développement du protestantisme; occupation des terres par les conquistadors et inégalités sociales actuelles en Amérique latine; darwinisme social et apparition de théories racistes; Longue Marche et victoire du communisme en Chine).

Citoyenneté et patrimoine

Attentes

À la fin du cours, l’élève doit pouvoir :

• démontrer sa compréhension des croyances, des principales philosophies et des idéologies occidentales qui ont façonné la vision du monde en Occident et dans le reste du monde à partir du XVIe siècle.

• démontrer sa compréhension des idées et des cultures non occidentales qui ont influé sur le cours de l’histoire depuis le XVIe siècle.

• analyser différentes formes d’expression artistique et expliquer en quoi elles sont le reflet d’une époque.

• démontrer sa compréhension de la diversité des concepts de citoyenneté et des droits de la personne qui se sont développés depuis le XVIe siècle.

Contenus d’apprentissage

Pour satisfaire aux attentes, l’élève doit pouvoir :

Croyances, philosophies et idéologies occidentales

– décrire les principales croyances et les grandes philosophies modernes (p. ex., les idées du Siècle des lumières, le romantisme, les différentes formes de socialisme, le marxisme-léninisme, le facisme, le libéralisme) et expliquer en quoi elles ont façonné la pensée occidentale contemporaine.

– évaluer l’incidence de la pensée occidentale de l’ère moderne sur le développement économique, social et politique en Occident (p. ex., mercantilisme, concept de l’identité nationale et naissance de l’Étatnation, démocratie populaire, mouvement syndical, humanisme et croyance dans le progrès).

– décrire l’incidence de la pensée occidentale moderne sur le reste du monde (p. ex., transformation ou destruction des cultures indigènes, création de frontières et d’États artificiels en Afrique et en Asie du Sud-Est, adaptation de certains concepts occidentaux comme le libéralisme, la démocratie sociale au Japon et le communisme en Chine, à Cuba et dans quelques pays africains).

Idéologies et cultures non occidentales

– démontrer sa compréhension des caractéristiques et des fondements idéologiques de diverses cultures à travers le monde non occidental (p. ex., tribalisme aborigène, absolutisme dynastique chinois ou indien, culture créole et métis d’Amérique latine).

– analyser l’influence de certaines idéologies et cultures non occidentales sur les sociétés indigènes (p. ex., impérialisme ottoman et expansion de l’Islam, influence du gouvernement moghol en Inde, traditionalisme mandchou et isolement de la Chine, effets du code du samouraï sur le Japon).

– démontrer sa compréhension de la façon dont l’impérialisme européen a transformé les traditions du monde non occidental (p. ex., influence des missionnaires chrétiens en Chine et en Afrique, changement au niveau des élites politiques et sociales en Inde, développement du système des encomiendas en Amérique latine).

– décrire les controverses et les conflits majeurs qui résultèrent de la résistance à l’expansion des idées occidentales (p. ex., isolationnisme des Tokugawa au Japon, Guerre de l’opium, mouvement de résistance passive de Gandhi, résistance amérindienne à la colonisation européenne, grande révolution prolétarienne et culturelle en Chine).

Expression artistique

– décrire les grandes manifestations de l’expression artistique en Occident depuis le XVIe siècle (p. ex., littérature,musique et arts baroques, classiques et modernes, styles architecturaux classique et moderne, montée de la culture populaire et du spectacle).

– démontrer sa compréhension des principales manifestations artistiques des cultures non occidentales (p. ex., peinture et théâtre japonais,musique indienne et africaine, mysticisme et légendes amérindiens, littérature et danse sud-américaines).

– décrire les grandes forces qui ont contribué aux changements dans l’expression artistique traditionnelle de l’Occident (p. ex., révolution scientifique, industrialisation, urbanisation, électrification).

– évaluer dans quelle mesure la production artistique d’une société a renforcé ou a remis en question les valeurs politiques, sociales et culturelles de son époque (p. ex., pièces de Shakespeare, de Molière, romans de Dickens, Sand, Hugo, Zola et Camus,musique de Mozart et de Stravinski, peinture de Poussin, de Goya, de Picasso, films de Kurosawa, Godard, Kubrick, Disney).

Citoyenneté et droits de la personne

– analyser diverses formes de servitude (p. ex., servage, main-d’œuvre engagée à long terme, inégalité du statut de la femme).

– décrire l’apport de certaines personnes et de certains groupes qui ont fait progresser les droits individuels et collectifs (p. ex., John Locke, Jean-Jacques Rousseau, Voltaire, suffragettes, Gandhi, Martin Luther King, Nelson Mandela, Louise Arbour).

– démontrer sa compréhension des facteurs clés qui ont contribué à ralentir ou à empêcher la reconnaissance des droits de la personne (p. ex., pauvreté, intolérance, racisme, exploitation impérialiste, système politique autoritaire).

– décrire les efforts déployés pour faire reconnaître les droits de la personne aux niveaux national et international (p. ex.,

Déclaration des droits de l’homme et du citoyen, Déclaration universelle des droits de l’homme,Tribunal des crimes de guerre,Amnistie Internationale).

Organisation sociale, économique et politique

Attentes

À la fin du cours, l’élève doit pouvoir :

• démontrer sa compréhension de la diversité des structures sociales caractéristiques de l’Occident et d’autres cultures depuis le XVIe siècle, ainsi que des principes qui les sous-tendent.

• analyser les étapes importantes du développement économique en Occident et ailleurs depuis le XVIe siècle.

• analyser les grandes réalisations et les innovations survenues sur les plans de l’organisation politique en Occident et dans le reste du monde depuis le XVIe siècle.

• démontrer sa compréhension de l’évolution du statut de la femme sur les plans économique, juridique, politique et social depuis le XVIe siècle dans les sociétés occidentales et non occidentales.

Contenus d’apprentissage

Pour satisfaire aux attentes, l’élève doit pouvoir :

Structures sociales

– analyser divers modes d’organisation sociale (p. ex., castes hindoues, classes sociales occidentales, sociétés matrilinéaires; rapports basés sur la discrimination raciale, sur le respect des droits des minorités; principe de mobilité sociale).

– décrire les grands changements sociaux issus du progrès technologique occidental (p. ex., urbanisation, croissance de la population, développement de l’économie de marché et des communications).

– démontrer sa compréhension de l’évolution des mentalités à l’égard de la religion et des pratiques religieuses depuis le XVIe siècle (p. ex., évolution des rapports entre l’individu, le groupe et les institutions, déisme et agnosticisme du Siècle des lumières, conflits entre la pensée de Darwin et une interprétation littérale de la Bible, renaissance de l’intégrisme).

– décrire comment les structures familiales ont changé ou pourquoi elles sont restées stables dans diverses sociétés durant cette période (p. ex., famille élargie ou nucléaire, succession matrilinéaire ou patrilinéaire, régime matrimonial, conditions de vie des enfants et des anciens).

Structures économiques

– décrire les principaux aspects de l’économie préindustrielle (p. ex., agriculture de subsistance et de marché, artisanat rural, institution des corporations, système d’entrepôt commercial).

– expliquer les répercussions de la première et de la deuxième révolution industrielle sur l’économie de l’Occident et sur le reste du monde (p. ex., augmentation sans précédent du niveau de vie, création de mégalopoles et d’entreprises multinationales, accaparement des ressources et des marchés, apparition de la société de consommation).

– démontrer sa compréhension des conséquences majeures des rapports d’interdépendance économique qui se sont établis à l’échelle mondiale au XXe siècle (p. ex., exploitation des matières premières et de la main-d’œuvre, augmentation de l’écart entre riches et pauvres, mondialisation de la production et des échanges, renaissance du nationalisme économique en réaction à cette mondialisation).

– expliquer les principales théories de développement économique et évaluer leur mise en œuvre dans l’après-guerre (p. ex., théorie de Keynes, théorie monétaire, du libre-échange, principes du collectivisme).

Organisation politique

– expliquer les raisons d’être de l’apparition de l’État-nation en Occident et de son expansion dans le reste du monde (p. ex., concept révolutionnaire de la «nation en armes» en France, nationalisme romantique et libéral, guerres de libération nationale).

– décrire dans ses grandes lignes le rapport qui existe entre la forme de gouvernement (p. ex., tribalisme africain, culte de l’empereur au Japon, théocratie islamique, parlementarisme britannique, républicanisme américain) et la culture et les traditions d’une société.

– comparer les différentes prises de position de l’éventail politique (facisme, conservatisme, libéralisme, socialisme, communisme) en tenant compte des idéologies et des pratiques qui les sous-tendent.

– décrire la façon dont les gouvernements, en Occident et dans le reste du monde, ont fait face aux conséquences sociales des grands changements économiques (p. ex., nationalisation des secteurs industriels vitaux, institution de l’État-providence, protectionnisme ou libéralisme économiques).

– analyser diverses tentatives pour mettre sur pied une structure gouvernementale ou des instances juridiques internationales (p. ex., idées de Hugo Grotius, système du Congrès européen, Société des nations, Organisation des Nations Unies, Union européenne).

Statut de la femme

– décrire les facteurs importants qui ont influé sur le statut de la femme dans les sociétés préindustrielles (p. ex., rôle familial, droit de participer à la vie politique et économique, droit de propriété, restrictions culturelles).

– analyser les effets de l’industrialisation, de l’urbanisation et de la modernisation sur la vie quotidienne des femmes en Occident et dans le reste du monde (p. ex., travail, famille, éducation, espérance et mode de vie).

– démontrer sa compréhension des efforts et des réalisations de certaines personnes et de certains groupes qui ont travaillé à la promotion du statut de la femme (p. ex., Marie Curie, Golda Meir,Thérèse Casgrain, Simone Veil; associations féministes).

Méthodologie et recherche en histoire

Attentes

À la fin du cours, l’élève doit pouvoir :

• utiliser la méthodologie propre à l’histoire pour trouver, compiler et organiser de l’information tirée de sources diverses.

• analyser de façon critique la documentation, les faits et les interprétations historiques.

• communiquer avec clarté et précision des idées et des opinions étayées par des recherches.

• faire preuve d’autonomie, de créativité, d’organisation et d’esprit d’équipe.

Contenus d’apprentissage

Pour satisfaire aux attentes, l’élève doit pouvoir :

Recherche

– formuler des questions qui mènent à un approfondissement de l’histoire occidentale et mondiale (p. ex. : Quels sont les effets immédiats de l’industrialisation? Pourquoi certaines colonies se sont-elles révoltées contre la mère patrie? Quelles sont les causes lointaines de la «guerre froide»?).

– effectuer une recherche structurée nécessitant la consultation de sources diverses (p. ex., sources primaires, secondaires, audiovisuelles, informatiques).

– organiser l’information recueillie selon différents formats (p. ex., notes, tableaux statistiques, cartes géographiques, graphiques).

Interprétation et analyse

– déceler les préjugés, les notions stéréotypées, les thèses non fondées.

– comparer les grandes interprétations de l’histoire mondiale (p. ex., points de vue politique, économique, social et culturel).

– établir des corrélations entre divers aspects ou éléments du sujet à l’étude (p. ex., liens chronologiques, rapports de cause à effet, points communs et différences).

– tirer des conclusions basées sur une évaluation des sources, une analyse des informations et une interprétation des diverses perspectives historiques.

– formuler une thèse soutenue par une analyse des données recueillies.

Communication

– adopter un style et un format appropriés pour présenter ses travaux (p. ex., dissertations, jeux de rôle, présentations multimédias).

– respecter les normes établies de présentation des travaux écrits (p. ex., citations, notes de référence, bibliographie), en évitant le plagiat.

– communiquer ses idées et ses opinions dans le respect d’autrui.

Créativité, autonomie et collaboration

– faire preuve de créativité dans sa façon d’aborder un problème ou de traiter une question.

– démontrer sa capacité de gérer son temps, d’organiser son travail et de respecter les échéances.

– démontrer sa capacité de travailler de façon autonome ou en équipe et de respecter les opinions des autres.

– identifier les possibilités de carrière reliées à l’histoire (p. ex., recherche, travail dans les musées, carrière politique), en particulier celles où sa connaissance du français peut constituer un atout.

 

 

Histoire de l'Occident et du monde (précollégial)

Ce cours aborde les événements marquants de l’histoire du monde depuis le XVIe siècle en mettant l’accent sur les rapports et les échanges entre les diverses cultures. L’élève se familiarise avec divers systèmes sociaux, politiques et économiques et en examine l’évolution au fil du temps. Il ou elle acquiert aussi de bonnes méthodes de travail en recherche historique et une compréhension des forces qui ont façonné notre société contemporaine.

Préalable : Tout cours des programmes-cadres d’études canadiennes et mondiales, de français ou de sciences humaines et sociales, filière préuniversitaire, préuniversitaire/précollégiale ou précollégiale

Communautés, sociétés et mondialisation
Changement et continuité
Citoyenneté et patrimoine
Organisation sociale, économique et politique
Méthodologie et recherche en histoire

Communautés, sociétés et mondialisation

Attentes

À la fin du cours, l’élève doit pouvoir :

bulletdémontrer sa compréhension de l’évolution de divers types de communautés et sociétés depuis le XVIe siècle.
bulletdécrire les caractéristiques principales des rapports qui se sont établis entre les peuples et les cultures depuis le XVIe siècle.
bulletévaluer les facteurs importants qui ont été à l’origine de conflits et de guerres ou qui, au contraire, ont favorisé la coopération internationale et le maintien de la paix.

Contenus d’apprentissage

Pour satisfaire aux attentes, l’élève doit pouvoir :

Nature et évolution des communautés et sociétés

bullet

déterminer l’origine et décrire la nature d’une variété de sociétés basées sur des principes religieux, ethniques ou culturels (p. ex., bouddhisme zen; ordre des jésuites; Sikhs, mennonites, scientistes; B’nai B’rith, mouvements pacifistes et écologiques).

bullet

décrire dans ses grandes lignes la nature des communautés rurales qui se sont développées en Occident et dans le reste du monde (p. ex., communauté villageoise traditionnelle, ferme familiale et grandes exploitations ou plantations, agroindustrie; statut des anciens, des femmes et des enfants).

bullet

identifier les faits saillants et les grandes questions liés au processus d’urbanisation moderne (p. ex., développement de villes administratives, commerciales et manufacturières, rapports entre la ville et sa banlieue, problèmes de maintien de l’ordre, limite de la croissance d’une ville).

Nature des rapports entre communautés et sociétés

bullet

décrire les facteurs qui ont suscité et favorisé un accroissement des échanges entre différents peuples depuis le XVIe siècle (p. ex., changement dans les modes de transport, pressions démographiques, ambitions nationales, dynastiques ou religieuses).

bullet

décrire les principaux aspects de l’impact du mouvement de colonisation sur les peuples colonisés et les États colonisateurs (p. ex., processus d’enrichissement et d’appauvrissement, introduction d’aliments et de produits nouveaux, apparition d’idées nouvelles, destruction des cultures d’accueil).

bullet

décrire des événements, des questions et des personnes associés au processus de la décolonisation au XXe siècle (p. ex., guerre russo-japonaise, idéal de Wilson de l’autodétermination nationale, Deuxième Guerre mondiale, Gandhi et Nehru, «guerre froide» et ses tensions, montée des sociétés multinationales).

Conflit et coopération

bullet

décrire les causes majeures des guerres et des conflits de cette période (p. ex., pressions démographiques et migrations des Bantous, des Chinois, des Indiens et des Européens; conflits raciaux, culturels, politiques, religieux tels qu’illustrés par la guerre civile américaine, les pogroms russes, les guerres napoléoniennes, la Deuxième Guerre mondiale, les génocides, incluant l’Holocauste; rivalités nationales ou impériales de l’époque de la guerre de Sept Ans, de la Première Guerre mondiale et de la «guerre froide»).

bullet

expliquer les répercussions de la guerre (p. ex., destruction humaine et matérielle, déplacements de population, rationnement, déficit démographique, changement de régime politique et de l’équilibre du pouvoir).

bullet

identifier les principaux facteurs qui ont motivé les peuples à chercher la paix et à coopérer (p. ex., lassitude des belligérants, avantages mutuels des traités d’alliance, mouvements pacifistes).

bullet

décrire les caractéristiques principales de divers moyens utilisés pour maintenir l’ordre sur la scène internationale (p. ex., concept de souveraineté des États des Traités de Westphalie, unité raciale, culturelle ou religieuse, solidarité marxiste de classe, internationalisme de Wilson, mouvements de la protection des droits de la personne).

Changement et continuité

Attentes

À la fin du cours, l’élève doit pouvoir :

bullet

décrire l’utilisation du concept de changement en histoire pour analyser l’évolution de l’Occident et du reste du monde depuis le XVIe siècle.

bullet

décrire l’utilisation du concept de continuité en histoire pour analyser l’évolution de l’Occident et du reste du monde depuis le XVIe siècle.

bullet

démontrer l’importance de la chronologie et du principe de causalité dans l’analyse historique de l’évolution de l’Occident et du reste du monde depuis le XVIe siècle.

Contenus d’apprentissage

Pour satisfaire aux attentes, l’élève doit pouvoir :

Le changement en histoire

bullet

décrire au moyen d’exemples révélateurs l’envergure, l’intensité et la diversité des changements survenus depuis le XVIe siècle (p. ex., évolution des religions; transformation de la vision du monde d’une perspective géocentrique à une vue héliocentrique et à la considération d’un univers en expansion; réformes sociales).

bullet

identifier les facteurs qui ont favorisé le processus de changement (p. ex., progrès de l’alphabétisation, développement de l’humanisme, du libéralisme, de la révolution scientifique) ainsi que les facteurs de résistance au changement (p. ex., stratification des classes sociales et des castes, idéologies conservatrices, poids de la tradition et des coutumes).

bullet

évaluer l’apport de personnalités ou de groupes qui ont contribué à façonner les attitudes face au changement dans la société occidentale (p. ex., Gutenberg, Galilée, Watt, Faraday, Darwin, Curie, Edison, Ford, Gates; explorateurs, innovateurs, philosophes du Siècle des lumières, Luddites).

bullet

décrire la nature de certains changements technologiques (p. ex., invention de l’imprimerie, construction navale et navigation maritime, applications industrielles de la vapeur puis de l’électricité, radio et télécommunications) et leurs effets en Occident et dans le reste du monde.

La continuité en histoire

bullet

décrire le rôle qu’ont joué certaines institutions sociales et certains éléments en tant qu’agents de la continuité dans l’histoire (p. ex., Église, famille; système d’éducation, stratification sociale, rituel, tradition).

bullet

identifier différentes manières dont les institutions politiques ont renforcé le processus de continuité (p. ex., influence des gouvernements dynastiques ou nationaux, puissance de la bureaucratie, du système judiciaire, des traditions légales).

bullet

décrire les facteurs principaux qui contribuent au maintien de la continuité historique (p. ex., acceptation populaire de la légitimité des dirigeants, force de la tradition, peur du changement).

La chronologie et le principe de causalité

bullet

démontrer sa compréhension de l’importance de la chronologie comme outil d’analyse des événements historiques de l’Occident et du reste du monde depuis le XVIe siècle (p. ex., en traçant sur une frise historique la montée de l’émancipation politique, les innovations technologiques dans les domaines militaire, agricole et scientifique).

bullet

expliquer comment l’établissement d’une chronologie permet de mieux comprendre les transformations de la société.

bullet

décrire des rapports de cause à effet dans l’étude d’événements déterminants de l’histoire mondiale (p. ex., invention de l’imprimerie et développement du protestantisme, occupation des terres par les conquistadors et inégalités sociales actuelles en Amérique latine, darwinisme social et apparition de théories racistes, Longue Marche et victoire du communisme en Chine).

Citoyenneté et patrimoine

Attente

À la fin du cours, l’élève doit pouvoir :

bullet

décrire diverses croyances, philosophies et idéologies occidentales qui ont transformé le système de valeurs en Occident et ailleurs dans le monde.

bullet

décrire les grands courants idéologiques et les cultures qui ont influé sur le cours de l’histoire mondiale depuis le XVIe siècle.

bullet

analyser différentes formes d’expression artistique et comment elles reflètent leur époque historique.

bullet

décrire l’éventail et la diversité des différents concepts de citoyenneté et des droits de la personne qui se sont développés depuis le XVIe siècle.

Contenus d’apprentissage

Pour satisfaire aux attentes, l’élève doit pouvoir :

Croyances, philosophies et idéologies occidentales

bullet

identifier les principes essentiels de certaines croyances et philosophies modernes (p. ex., calvinisme et Contre-Réforme, rationalisme et empirisme, romantisme, socialisme, marxisme-léninisme, fascisme et libéralisme) et décrire comment elles ont façonné la pensée occidentale.

bullet

décrire des exemples de l’influence de la pensée occidentale moderne sur le développement économique, social et politique de l’Occident (p. ex., mercantilisme et libéralisme économique, concept de l’identité nationale et naissance de l’État-nation, socialisme et droits des travailleurs).

bullet

décrire à l’aide d’exemples clés les effets de la pensée occidentale sur le reste du monde (p. ex., transformation ou destruction des cultures indigènes, création de frontières et d’États artificiels en Afrique et en Asie du Sud-Est, adaptation de concepts occidentaux comme le libéralisme, la démocratie sociale et le communisme au Japon, en Chine, à Cuba et dans quelques États africains).

Idéologies et cultures non occidentales

bullet

identifier les caractéristiques principales et les fondements idéologiques de diverses cultures à travers le monde non occidental (p. ex., tribalisme aborigène, absolutisme dynastique chinois ou indien, cultures créole et métis d’Amérique latine).

bullet

décrire comment certaines idéologies et cultures non occidentales ont influé sur les sociétés indigènes (p. ex., impérialisme ottoman et expansion de l’Islam, influence du gouvernement moghol en Inde, traditionalisme mandchou et isolement de la Chine, effets du code du samouraï sur le Japon).

bullet

démontrer sa compréhension de la façon dont l’impérialisme européen a transformé les traditions du monde non occidental (p. ex., influence des missionnaires chrétiens en Chine et en Afrique, changement au niveau des élites politiques et sociales en Inde, développement du système des encomiendas en Amérique latine).

bullet

décrire les controverses et les conflits majeurs qui résultèrent de la résistance à l’expansion des idées occidentales (p. ex., isolationnisme des Tokugawa au Japon, Guerre de l’opium, mouvement de résistance passive de Gandhi, résistance amérindienne à la colonisation européenne, grande révolution prolétarienne et culturelle).

Expression artistique

bullet

décrire les grandes manifestations de l’expression artistique en Occident depuis le XVIe siècle (p. ex., littérature, musique et arts baroques, classiques, romantiques et modernes; styles architecturaux classiques et modernes; montée de la culture populaire et du spectacle).

bullet

décrire les principales manifestations artistiques d’autres cultures à travers le monde (p. ex., théâtre et peinture japonais, musiques indienne et africaine, légendes et mysticisme amérindiens, danse et littérature sud-américaines).

bullet

décrire les facteurs principaux qui ont modifié l’expression artistique de l’Occident (p. ex., Siècle des lumières, révolution industrielle, urbanisation, apparition d’une société de consommation).

bullet

évaluer dans quelle mesure l’art est au service de l’ordre établi ou un élément de remise en question des valeurs traditionnelles (p. ex., pièces de Shakespeare, de Molière; romans de Dickens, de Sand, de Hugo, de Zola, de Camus; œuvres de Mozart, de Stravinski; peintures de Poussin, de Goya, de Picasso; films de Kurosawa, de Godard, de Kubrick, de Disney).

Citoyenneté et droits de la personne

bullet

décrire les éléments clés de diverses formes de servitude en existence depuis le XVIe siècle (p. ex., esclavage, castes, restrictions imposées aux femmes, travail des enfants).

bullet

décrire l’apport de certaines personnes et de certains groupes à l’affirmation des droits individuels et collectifs (p. ex., Locke, suffragettes, Gandhi, Martin Luther King, Louise Arbour, Nelson Mandela, Aung Sans Suu Kyi).

bullet

décrire divers facteurs qui ont contribué à ralentir ou à empêcher la reconnaissance des droits de la personne (p. ex., pauvreté, intolérance religieuse, racisme, exploitation impérialiste, gouvernements autoritaires).

bullet

décrire les efforts déployés pour faire reconnaître les droits de la personne sur les plans national et international (p. ex., Déclaration des droits de l’homme et du citoyen, Convention de Genève, Amnistie Internationale, Tribunal des crimes de guerre, Déclaration universelle des droits de l’homme).

Organisation sociale, économique et politique

Attentes

À la fin du cours, l’élève doit pouvoir :

bullet

démontrer sa compréhension de la diversité des principes d’organisation sociale et des sociétés caractéristiques de l’Occident et d’autres cultures depuis le XVIe siècle.

bullet

expliquer les faits saillants de l’activité économique, en Occident et dans le reste du monde, depuis le XVIe siècle.

bullet

décrire les grandes réalisations et les innovations survenues sur le plan de l’organisation politique, en Occident et dans le reste du monde, depuis le XVIe siècle.

bullet

démontrer sa compréhension de l’évolution du statut de la femme sur les plans économique, juridique, politique et social, en Occident et dans le reste du monde, depuis le XVIe siècle.

Contenus d’apprentissage

Pour satisfaire aux attentes, l’élève doit pouvoir :

Structures sociales

bullet

décrire divers modes d’organisation sociale apparus depuis le XVIe siècle (p. ex., sociétés stratifiées en castes ou en classes, système de la clientèle, système basé sur la discrimination raciale, possibilités de promotion sociale).

bullet

décrire les grands changements sociaux issus du progrès technologique occidental (p. ex., industrialisation, urbanisation, travail des femmes et des enfants, migration vers les villes, apparition d’une économie de marché).

bullet

identifier les phénomènes marquants en matière de religion et de pratiques religieuses en Occident (p. ex., déisme et agnosticisme du Siècle des lumières, conflits entre les darwinistes et les tenants d’une interprétation littérale de la Bible, montée de l’intégrisme).

bullet

décrire comment les structures familiales se sont modifiées ou pourquoi elles sont restées stables dans diverses sociétés à travers le monde (p. ex., famille élargie ou nucléaire, régime matrimonial, conditions de vie des enfants et des anciens, succession matrilinéaire ou patrilinéaire).

Structures économiques

bullet

identifier les principaux aspects de l’économie préindustrielle (p. ex., agriculture de subsistance et de marché, artisanat rural, institution des corporations).

bullet

décrire les effets de la première et de la deuxième révolution industrielle sur l’économie de l’Occident et du reste du monde (p. ex., amélioration sans précédent du niveau de vie, création de mégalopoles et de sociétés multinationales, accaparement des ressources et des marchés, apparition d’une société de consommation).

bullet

expliquer le rôle du capitalisme et de la libre entreprise dans la révolution technologique de l’Occident (p. ex., monopole commercial de la Compagnie des Indes orientales, sociétés ferroviaires comme le Canadien Pacifique, sociétés de fabrication comme Ford, Benz, Siemens et Sony).

bullet

démontrer sa compréhension des conséquences des rapports d’interdépendance économique qui se sont établis à l’échelle mondiale au XXe siècle (p. ex., exploitation des matières premières et de la main-d’œuvre, augmentation de l’écart entre riches et pauvres, mondialisation de la production et des échanges, renaissance du nationalisme économique en réaction à cette mondialisation).

Organisation politique

bullet

décrire les étapes principales de l’apparition de l’État-nation moderne en Occident et par la suite ailleurs dans le monde (p. ex., concept révolutionnaire de la «nation en armes» en France, nationalismes romantique et libéral, guerres de libération nationale).

bullet

identifier les principaux aspects du rapport qu’il y a entre la forme de gouvernement et les traditions culturelles de diverses communautés (p. ex., tribalisme africain, traditions dynastiques japonaise et chinoise, théocratie islamique, parlementarisme britannique, républicanisme américain).

bullet

décrire les différentes prises de position idéologiques de l’éventail politique (p. ex., fascisme, conservatisme, libéralisme, socialisme, communisme).

bullet

décrire la façon dont les gouvernements occidentaux et ceux d’ailleurs ont fait face aux conséquences sociales de certains changements économiques majeurs (p. ex., nationalisation des secteurs industriels vitaux, institution de l’État-providence, protectionnisme ou libéralisme économique).

bullet

décrire des exemples de tentatives pour mettre sur pied une structure gouvernementale ou des instances juridiques internationales (p. ex., système du Congrès européen, Société des Nations, Organisation des Nations Unies, Union européenne).

Statut de la femme

bullet

identifier les facteurs importants qui ont influé sur le statut de la femme dans les sociétés préindustrielles (p. ex., droit de propriété, rôle familial, droit de participer à la vie politique et économique, restrictions culturelles).

bullet

décrire les conséquences de l’industrialisation, de l’urbanisation et de la modernisation sur la vie quotidienne de la femme en Occident et ailleurs dans le monde (p. ex., montée de la classe moyenne, changement de la définition des rôles dans la cellule familiale, effet du progrès technologique sur le travail à la maison et sur l’espérance de vie).

bullet

démontrer sa compréhension des efforts et des réalisations de certaines personnes et groupes qui ont travaillé à la promotion du statut de la femme (p. ex., Florence Nightingale, Nellie McClung, Eleanor Roosevelt, Golda Meir, Simone de Beauvoir; associations féministes).

Méthodologie et recherche en histoire

Attentes

À la fin du cours, l’élève doit pouvoir :

bullet

utiliser la méthodologie propre à l’histoire pour trouver, compiler et organiser de l’information tirée de sources diverses.

bullet

démontrer sa compréhension des différentes étapes du processus d’interprétation et d’analyse en histoire.

bullet

communiquer avec clarté et précision des idées et des opinions étayées par des recherches.

bullet

faire preuve d’autonomie, de créativité, d’organisation et d’esprit d’équipe.

Contenus d’apprentissage

Pour satisfaire aux attentes, l’élève doit pouvoir :

Recherche

bullet

formuler des questions qui mènent à un approfondissement de l’histoire (p. ex. : Pourquoi l’histoire du Titanic est-elle captivante? Comment la bombe atomique a-t-elle changé la nature et la conduite de la guerre?).

bullet

effectuer une recherche structurée nécessitant la consultation de sources diverses (p. ex., sources primaires, secondaires, audiovisuelles, informatiques).

bullet

organiser l’information recueillie selon différents formats (p. ex., notes, tableaux statistiques, cartes géographiques, graphiques).

Interprétation et analyse

bullet

déceler des préjugés et des stéréotypes dans des textes, des illustrations et des documents audiovisuels (p. ex., propagande, préjugés basés sur la race, la religion, le sexe).

bullet

comparer les principales théories historiques (p. ex., économique, politique, sociale).

bullet

établir des corrélations entre divers aspects ou éléments du sujet à l’étude (p. ex., liens chronologiques, rapports de causalité, points communs et différences).

bullet

tirer des conclusions basées sur une évaluation des sources, une analyse des informations et une interprétation des diverses perspectives historiques.

bullet

formuler une thèse soutenue par une analyse des données recueillies.

Communication

bullet

adopter un style et un format appropriés pour présenter ses travaux (p. ex., dissertations, jeux de rôle, présentations multimédias).

bullet

respecter les normes établies de présentation des travaux écrits (p. ex., citations, notes de référence, bibliographie).

bullet

communiquer ses idées et ses opinions avec clarté dans le respect d’autrui.

Créativité, autonomie et collaboration

bullet

faire preuve de créativité dans sa façon d’aborder un problème ou de traiter une question.

bullet

démontrer sa capacité de gérer son temps, d’organiser son travail et de respecter les échéances.

bullet

faire preuve d’autonomie dans son travail et démontrer sa capacité de travailler en équipe et de respecter les opinions des autres.

bullet

identifier les possibilités de carrière reliées à l’histoire (p. ex., recherche, travail dans les musées, carrière politique), en particulier celles où sa connaissance du français peut constituer un atout.

 

Aventures en histoire mondiale (préemploi)

Ce cours traite d’une gamme d’expériences humaines qui jalonnent l’histoire du monde, des débuts de l’humanité jusqu’à nos jours. L’élève aborde diverses questions à caractères social, politique, économique et culturel, dont le progrès technique, l’évolution des structures sociales et politiques, les modes d’expression culturelle, les valeurs communautaires et l’individualisme. L’élève a l’occasion d’élargir ses horizons, de pratiquer des habiletés d’analyse et de communication et d’acquérir le goût de l’histoire.

Préalable : Histoire du Canada au XXe siècle, 10e année, cours théorique ou appliqué

Communautés et société: vie quotidienne et réalisations
Changement et continuité
Citoyenneté et patrimoine
Organisation sociale, économique et politique
Méthodologie et recherche en histoire

Communauté et société : vie quotidienne et réalisations

Attentes

À la fin du cours, l’élève doit pouvoir :

bullet

évaluer de quelle façon les individus ont développé, au fil du temps et dans diverses sociétés, des compétences et des outils leur permettant de travailler productivement.

bullet

démontrer sa compréhension des principales découvertes et innovations techniques et de leur incidence sur la vie des sociétés.

bullet

expliquer la nature et la fonction de divers édifices et déterminer en quoi ils sont représentatifs des sociétés qui les ont érigés.

Contenus d’apprentissage

Pour satisfaire aux attentes, l’élève doit pouvoir :

Apprentissage et travail

bullet

identifier des étapes clés de la fabrication d’outils, de l’âge de la pierre à nos jours (p. ex., fabrication d’outils de pierre, invention et usages de la roue, création de systèmes et d’instruments de mesure).

bullet

expliquer le rôle et les méthodes d’éducation et d’apprentissage à diverses époques et dans différentes sociétés (p. ex., connaissances acquises dans les familles inuit ou chinoises traditionnelles, guildes du Moyen Âge et formation des apprentis, écoles d’arts et métiers contemporaines).

bullet

décrire dans ses grandes lignes l’évolution de certains métiers et professions à travers les âges (p. ex., spécialisation, organisation, conditions de travail et de salaire).

Progrès technique

bullet

retracer l’évolution des principaux modes de communication dans l’histoire (p. ex., découverte de l’alphabet, invention du papier et de l’imprimerie, photographie, télégraphie et téléphonie, télécommunications par satellite) et évaluer leurs effets sur les relations intercommunautaires.

bullet

identifier les étapes clés de l’évolution du transport, des débuts de l’humanité jusqu’à nos jours (p. ex., domestication du cheval, navigation astronomique, utilisation de la voile, de la vapeur et du moteur à combustion, navigation aérienne et spatiale), et évaluer leur incidence sur les relations entre diverses sociétés.

bullet

identifier les développements dans les domaines scientifique et médical, des débuts de l’humanité jusqu’à nos jours (p. ex., invention des calendriers chinois, maya et sumérien, évolution des perceptions géographiques, découvertes en astronomie, développement de la médecine moderne), et décrire leur impact sur la société.

Constructions symboliques

bullet

identifier une variété d’édifices construits au cours des âges (p. ex., mur de Chine, labyrinthe du Minotaure, Colisée romain, monolithes de l’île de Pâques, tour de Pise, tour Eiffel, tour CN) et expliquer leur fonction et les raisons de leur construction.

bullet

décrire une variété de bâtiments sacrés (p. ex., pyramides égyptiennes et aztèques, temples grecs, romains et mayas, cathédrales, mosquées, arcs de triomphe, cénotaphes).

bullet

identifier divers types d’habitation (p. ex., caverne préhistorique, village néolithique, maison romaine, château-fort, manoir, maison longue des Hurons, tour d’habitation contemporaine) et expliquer de quelle façon ils reflètent la société qui les a produits.

Changement et continuité

Attentes

À la fin du cours, l’élève doit pouvoir :

bullet

démontrer sa compréhension de l’interaction du changement et de la continuité en histoire.

bullet

comparer la nature des sociétés rurales et urbaines et expliquer le passage d’un mode de vie à l’autre.

bullet

analyser comment, à travers les âges, des peuples sont entrés en conflit et de quelle façon ils les ont résolus.

Contenus d’apprentissage

Pour satisfaire aux attentes, l’élève doit pouvoir :

Changement et continuité

bullet

analyser les causes des grandes migrations de l’histoire (p. ex., facteurs politiques et économiques) et évaluer les effets de ces déplacements de population (p. ex., répercussions démographiques, métissage culturel).

bullet

analyser les grandes causes de la constitution et du déclin des empires (p. ex., empires assyrien, romain, chinois, maya, égyptien, portugais, hollandais, français, anglais).

bullet

expliquer pourquoi certaines sociétés privilégient la tradition et la continuité alors que d’autres favorisent le changement (p. ex., Yin et Yang du taoïsme, importance de la continuité dans le confucianisme, rôle des idéologies telles que le conservatisme, le libéralisme et le socialisme).

Sociétés rurales et urbaines

bullet

démontrer sa compréhension de l’évolution de l’agriculture à travers les âges (p. ex., agriculture du néolithique, cultures en terrasses en Chine et au Pérou, régime seigneurial européen, ferme familiale et agroindustrie moderne).

bullet

décrire les raisons de la croissance des villes (p. ex., Alexandrie, Rome, Paris, Beijing, New York) et les problèmes reliés à la concentration urbaine (p. ex., densité excessive, bidonvilles, chômage, conditions sanitaires).

bullet

analyser les causes de la révolution industrielle (p. ex., stabilité sociale, progrès technique, disponibilité des capitaux) et en décrire les conséquences (p. ex., développement de centres industriels, exploitation de la main-d’œuvre, pollution de l’environnement).

Gestion des conflits

bullet

expliquer le fonctionnement de diverses organisations mises sur pied par les États pour faire la guerre (p. ex., armées régulières et organisations paramilitaires) et pour maintenir l’ordre (p. ex., censeurs et édiles romains, bobbies de Londres, GRC, Interpol).

bullet

identifier différents types de conflit, de l’agitation sociale à la guerre conventionnelle (p. ex., révoltes paysannes, manifestations en faveur des droits civiques, guerres de religion, guerres civiles, guerres ouvertes et froides).

bullet

expliquer des moyens pacifiques de règlement des conflits et de maintien de la paix (p. ex., négociation, médiation, intervention d’organisations internationales, manifestation pacifique).

Citoyenneté et patrimoine

Attentes

À la fin du cours, l’élève doit pouvoir :

bullet

démontrer sa compréhension de l’expression des valeurs spirituelles dans diverses sociétés.

bullet

démontrer sa compréhension de la diversité des formes d’appartenance au groupe et leur influence sur l’individu et la société.

bullet

démontrer sa compréhension de la diversité des formes d’expression de la culture.

Contenus d’apprentissage

Pour satisfaire aux attentes, l’élève doit pouvoir :

Manifestation du sacré

bullet

identifier les caractéristiques communes et la spécificité des mythologies du monde (p. ex., diversité des mythes de la création, panthéons gréco-romain, indien et méso-américain, héros légendaires tels que Gilgamesh, Hercule, Ulysse, Roland).

bullet

comparer la perception de l’au-delà de diverses cultures (p. ex., rites funéraires en Égypte ancienne, chez les Incas et en Chine, concepts de la réincarnation, de l’enfer, du ciel et du paradis).

bullet

démontrer une compréhension des fondements des grandes religions (p. ex., islam, judaïsme, bouddhisme, hindouisme, christianisme).

Rapports d’appartenance

bullet

décrire les caractéristiques essentielles des rapports interpersonnels au sein de groupes restreints (p. ex., familles traditionnelle et non traditionnelle, tribu africaine, clan écossais, village japonais).

bullet

expliquer comment et pourquoi les gens forment des communautés distinctes au sein de la société (p. ex., communautés monastique ou religieuse comme les Amish ou les communautés juives de la diaspora, corps de métier et syndicats, communautés linguistiques comme la communauté acadienne ou franco- ontarienne) et établir des comparaisons.

bullet

identifier les fondements et les principales caractéristiques des rapports d’appartenance et d’affiliation politique (p. ex., hérédité et tradition, nationalité, langue, religion, culture, citoyenneté).

Art et expression culturelle

bullet

définir les différents aspects des concepts de civilisation et de culture (p. ex., la culture étant l’ensemble des formes acquises de comportement et le mode de vie d’un peuple, alors que le concept de civilisation implique les notions de longévité et de rayonnement de la culture d’une société donnée).

bullet

décrire les expressions artistiques caractéristiques de diverses civilisations (p. ex., poterie de la dynastie Ming, peinture sur soie de la dynastie Sung, architecture et poésie islamiques, sculptures inuit et africaine, genres artistiques et littéraires occidentaux et contemporains).

bullet

identifier et décrire la façon de se divertir dans différentes sociétés (p. ex., théâtre grec, jeux romains, art japonais, pièces de Molière et de Shakespeare, musique, cinéma, télévision, télécommunications).

Organisation sociale, économique et politique

Attentes

À la fin du cours, l’élève doit pouvoir :

bullet

démontrer sa compréhension des rôles et des fonctions que les individus et les groupes tiennent dans la société.

bullet

analyser l’évolution des échanges commerciaux, de l’Antiquité à nos jours.

bullet

décrire divers systèmes politiques et façons d’exercer le pouvoir.

Contenus d’apprentissage

Pour satisfaire aux attentes, l’élève doit pouvoir :

Individu et société

bullet

expliquer la fonction de certaines coutumes dans diverses sociétés (p. ex., protocole aux cours impériales de Chine et de Russie ou aux Nations Unies; étiquette à table chez les Romains ou dans un grand restaurant français; diktats de la mode comme le port de perruques, de corsets, de cravates).

bullet

expliquer divers facteurs utilisés pour déterminer, à travers l’histoire, l’appartenance à une classe sociale (p. ex., naissance, condition économique, valeur personnelle).

bullet

analyser la condition des hommes, des femmes, des enfants et des personnes âgées et le traitement qui leur est réservé dans différentes sociétés (p. ex., respect des anciens dans certaines cultures, travail des enfants, phénomène de l’adolescence en Occident, matriarcat et patriarcat).

bullet

décrire la contribution d’individus d’exception à la société de leur époque (p. ex., Moïse et Ramsès II, Cléopâtre et Marc Antoine, Abélard et Héloïse, Marie Curie, Albert Einstein, mère Teresa, Bill Gates).

Échanges commerciaux

bullet

décrire l’évolution de la monnaie et du crédit, depuis l’ère du troc jusqu’à notre pièce de monnaie (p. ex., lettre de change, papier-monnaie, banques; marchés d’échanges, crédit et transactions bancaires électroniques).

bullet

identifier le trajet de différentes routes commerciales ainsi que leur raison d’être (p. ex., Route de la soie, commerce triangulaire dans l’Atlantique au XVIIe siècle, transport fluvial sur le Yang-tsê Kiang, le Mékong, le Nil, l’Indus, le Mississippi et le Saint-Laurent, systèmes de canaux et de chemins de fer).

bullet

illustrer, à l’aide d’exemples choisis de grandes explorations, le désir des êtres humains de faire reculer les frontières de l’inconnu (p. ex., périples de Marco Polo, des conquistadors; aventure aérospatiale) et décrire les retombées économiques de ces grandes expéditions (p. ex., introduction de nouveaux produits, ouverture de nouveaux comptoirs et de territoires, accélération des progrès technologiques).

Pouvoir et autorité

bullet

décrire la structure et la fonction de divers systèmes politiques à différentes époques (p. ex., démocratie athénienne et contemporaine, république romaine, système dynastique en Chine, confédération iroquoise, dictature fasciste).

bullet

décrire la nature des rapports entre la condition socioéconomique et l’influence politique (p. ex., esclave, serf, seigneur féodal, femme à différentes époques).

bullet

décrire les différences essentielles (accès à l’information, participation au processus décisionnel, droit à la dissidence) entre les caractéristiques des régimes politiques autoritaires et celles des régimes démocratiques (p. ex., Sparte et Athènes, monarchie absolue et monarchie constitutionnelle, Allemagne nazie, Union soviétique et démocraties occidentales).

Méthodologie et recherche en histoire

Attentes

À la fin du cours, l’élève doit pouvoir :

bullet

utiliser la méthodologie propre à l’histoire pour trouver, compiler et organiser de l’information tirée de sources diverses.

bullet

expliquer de façon critique la documentation, les faits et les interprétations historiques.

bullet

communiquer avec clarté et précision des idées et des opinions étayées par des recherches.

bullet

faire preuve d’autonomie, de créativité, d’organisation et d’esprit d’équipe.

Contenus d’apprentissage

Pour satisfaire aux attentes, l’élève doit pouvoir :

Recherche

bullet

formuler des questions qui mènent à un approfondissement de l’histoire mondiale (p. ex. : Quelles sont les découvertes de la révolution néolithique? Pourquoi a-t-on construit le mur de Chine ou les pyramides mayas? Quelles sont les principales caractéristiques d’une civilisation?).

bullet

faire une recherche en suivant un plan et en consultant une variété de sources d’information (p. ex., documents écrits, matériel audiovisuel, sources informatisées).

bullet

organiser l’information recueillie selon différents formats (p. ex., notes, tableaux statistiques, cartes géographiques, graphiques).

Interprétation et analyse

bullet

déceler des préjugés et des stéréotypes (p. ex., propagande, préjugés raciaux, religieux et sexuels, discrimination) dans des textes, des illustrations et des documents audiovisuels.

bullet

identifier les grandes interprétations de l’histoire (p. ex., influence de chefs providentiels, interprétations économique et géographique des événements).

bullet

établir des corrélations entre divers aspects ou éléments du sujet à l’étude (p. ex., liens chronologiques, rapports de cause à effet, points communs et différences).

bullet

formuler un point de vue soutenu par une analyse des sources disponibles.

Communication

bullet

adopter un style et un format appropriés pour présenter ses travaux (p. ex., dissertations, jeux de rôle, présentations multimédias).

bullet

respecter les normes établies de présentation des travaux écrits (p. ex., citations, notes de référence, bibliographie).

bullet

communiquer ses idées et ses opinions avec clarté, dans le respect d’autrui.

Créativité, autonomie et collaboration

bullet

faire preuve de créativité dans sa façon d’aborder un problème ou de traiter une question.

bullet

démontrer sa capacité de gérer son temps, d’organiser son travail et de respecter les échéances.

bullet

faire preuve d’autonomie dans son travail et démontrer sa capacité de travailler en équipe et de respecter les opinions des autres.

bullet

identifier les possibilités de carrière reliées à l’histoire (p. ex., recherche, travail dans les musées, carrière politique), en particulier celles où sa connaissance du français peut constituer un atout.

 

L'Ontario français (ouvert)

Ce cours vise à permettre à l’élève de comprendre la genèse, l’évolution et le maintien culturel de l’Ontario français, du XVIIe siècle à nos jours, et de situer son histoire dans l’évolution du Canada, de l’Amérique du Nord et du monde. En même temps, le cours veut éveiller l’élève à son identité culturelle pour qu’elle ou il soit à même de jouer un rôle social, économique, culturel et politique au sein de son groupe, de sa province et de son pays. L’élève utilise une variété de ressources pour développer son sens historique et pour lui faire apprécier le patrimoine franco-ontarien, tout en apprenant à recueillir de l’information, à l’analyser et à la communiquer.

Préalable : Histoire du Canada au XXe siècle, 10e année, cours théorique ou appliqué

Communautés et société
Changement et continuité
Citoyenneté et patrimoine
Organisation sociale, économique et politique
Méthodologie et recherche en histoire

Communauté et société

Attentes

À la fin du cours, l’élève doit pouvoir :

bullet

analyser les grandes phases du peuplement français en territoire ontarien ainsi que l’interaction entre les facteurs politiques, militaires, économiques et religieux.

bullet

dégager les caractéristiques des grandes régions d’implantation des francophones.

bullet

évaluer, à travers l’histoire de l’Ontario français, la nature des rapports entre la population francophone et d’autres groupes.

Contenus d’apprentissage

Pour satisfaire aux attentes, l’élève doit pouvoir :

Peuplement français

bullet

identifier les principaux explorateurs dans les Pays d’en haut (p. ex., Étienne Brûlé, Samuel de Champlain, Cavelier de La Salle).

bullet

expliquer les raisons pour lesquelles les Français se sont établis dans les Pays d’en haut aux XVIIe et XVIIIe siècles, et établir des corrélations entre la traite des fourrures, l’activité missionnaire et les visées géopolitiques de la France.

bullet

décrire la colonisation de l’Ontario par les francophones en situant ce mouvement dans l’expansion du Canada français, du début du XIXe siècle jusqu’au milieu du XXe siècle.

bullet

déterminer l’origine de l’immigration francophone en Ontario depuis 1945 et les causes de ce mouvement migratoire.

Territoire

bullet

décrire la géographie et les ressources naturelles des grandes régions de l’Ontario qui comptent une population francophone importante.

bullet

expliquer le rôle central des moyens de communication dans la colonisation de l’Ontario français (p. ex., voies navigables, chemin de fer).

bullet

expliquer les dynamiques de l’ouverture du Nord ontarien et du rôle qu’y jouent l’industrie forestière et l’industrie minière.

bullet

comparer le taux d’urbanisation des francophones à celui de l’ensemble de la population ontarienne dans la deuxième moitié du XXe siècle.

Rapports intercommunautaires

bullet

décrire les relations entre les Français et les Autochtones dans les Pays d’en haut.

bullet

expliquer l’impact des Loyalistes sur les communautés francophones du Haut-Canada.

bullet

déterminer les causes des affrontements entre Canadiens français et Irlandais, notamment lors de la guerre des Shiners.

bullet

expliquer les racines ethnoculturelles de la crise du Règlement 17.

bullet

analyser les relations entre la communauté franco-ontarienne et les immigrants francophones depuis 1945.

Changement et continuité

Attentes

À la fin du cours, l’élève doit pouvoir :

bullet

discerner le changement et la continuité dans les modes de vie des francophones de l’Ontario.

bullet

évaluer l’importance de l’utilisation de la chronologie et de l’application du principe de causalité dans l’étude de l’histoire franco-ontarienne.

bullet

analyser le cheminement identitaire des francophones de l’Ontario.

Contenus d’apprentissage

Pour satisfaire aux attentes, l’élève doit pouvoir :

Changement et continuité

bullet

évaluer le rôle de l’Église dans la cohésion sociale de la communauté franco- ontarienne.

bullet

décrire la transition du commerce des fourrures vers l’agriculture et le travail forestier en Ontario français.

bullet

analyser les changements que l’urbanisation a entraînés sur le mode de vie des francophones de l’Ontario (p. ex., types d’emploi, rôle de la femme, vie familiale et sociale).

Chronologie et principe de causalité

bullet

situer dans un cadre chronologique les événements clés des conflits anglo-français en Europe et au Nouveau monde qui ont eu une incidence sur les Pays d’en haut.

bullet

analyser l’impact de la Révolution américaine sur les Pays d’en haut.

bullet

décrire l’incidence des changements constitutionnels (p. ex., Acte constitutionnel, Acte d’Union, Confédération) sur les francophones de l’Ontario.

bullet

expliquer comment la crise du Règlement 17 s’insère dans une série d’affrontements nationaux qui vont de l’affaire Riel à la crise de la Conscription.

Cheminement identitaire

bullet

décrire la naissance de l’identité «canayenne» dans les Pays d’en haut au contact du milieu et des Autochtones.

bullet

expliquer les facteurs par lesquels les «Canayens» des Pays d’en haut sont devenus des Canadiens français d’Ontario au milieu du XIXe siècle.

bullet

démontrer sa compréhension de la démarche qui a donné naissance à l’identité franco-ontarienne.

Citoyenneté et patrimoine

Attentes

À la fin du cours, l’élève doit pouvoir :

bullet

mesurer l’importance des questions scolaires et linguistiques dans la création et l’évolution de la communauté franco-ontarienne.

bullet

évaluer diverses contributions à la promotion du français et à la diffusion de la culture d’expression française en Ontario.

bullet

évaluer l’avenir de la communauté franco-ontarienne dans le contexte de la mondialisation

Contenus d’apprentissage

Pour satisfaire aux attentes, l’élève doit pouvoir :

Accès à l’éducation et aux services en français

bullet

retracer l’évolution de la question scolaire en Ontario, de 1791 à nos jours (p. ex., système des écoles séparées, création des collèges de langue française, création de conseils scolaires de langue française).

bullet

analyser la crise du Règlement 17 et son impact sur l’identité franco-ontarienne.

bullet

décrire l’évolution des services juridiques en français en Ontario.

bullet

expliquer les aspects importants de la Loi sur les services en français et déterminer si cette loi a contribué à l’obtention de meilleurs services pour les francophones vivant dans les régions désignées.

Patrimoine culturel

bullet

identifier plusieurs manifestations de la vitalité culturelle franco-ontarienne (p. ex., chanson, théâtre, poésie, roman).

bullet

évaluer la contribution de différentes manifestations franco-ontariennes d’expression culturelle (p. ex., Jeux franco-ontariens, Nuit sur l’Étang, Festival franco-ontarien, CANO).

bullet

évaluer la contribution de certaines personnalités francophones de l’Ontario au patrimoine franco-ontarien (p. ex., Napoléon Belcourt, Jeanne Lajoie, Père Régimbald, Bernard Grandmaître, Don Boudria, Gisèle Lalonde).

bullet

comparer le réveil culturel franco-ontarien des  années 1960 et 1970 aux grands mouvements de protestation aux États-Unis et ailleurs dans le monde.

Avenir de la francophonie ontarienne

bullet

évaluer le visage changeant de la francophonie ontarienne, particulièrement dans ses aspects multiculturels.

bullet

évaluer les effets sur la francophonie ontarienne d’une éventuelle sécession du Québec.

bullet

cerner l’avenir des groupes minoritaires dans une ère d’échanges accrus avec le reste du monde et de révolution dans les moyens de communication.

Organisation sociale, économique et politique

Attentes

À la fin du cours, l’élève doit pouvoir :

bullet

évaluer l’influence de divers intervenants dans la formation, l’évolution et le maintien de communautés francophones en Ontario.

bullet

analyser les éléments constitutifs de la communauté franco-ontarienne à diverses étapes de son évolution.

bullet

évaluer les difficultés que pose le contexte minoritaire à l’épanouissement de la communauté franco-ontarienne.

Contenus d’apprentissage

Pour satisfaire aux attentes, l’élève doit pouvoir :

Intervenants

bullet

évaluer l’influence de l’ Église en Ontario français depuis les débuts de la colonisation (p. ex., rôle des paroisses, des évêques, des prêtres-colonisateurs).

bullet

analyser le rôle des communautés religieuses féminines et masculines dans les domaines de l’éducation et de la santé en Ontario français.

bullet

décrire la contribution de certaines organisations à la préservation et à la promotion du patrimoine culturel franco-ontarien (p. ex., Ordre de Jacques-Cartier, Assemblée des centres culturels de l’Ontario, Fédération de la jeunesse franco-ontarienne, S.O.S. Montfort).

bullet

décrire le contexte dans lequel l’ACFO a vu le jour et en tracer l’évolution jusqu’à nos jours.

bullet

expliquer comment Ottawa s’est affirmée comme la capitale de l’Ontario français.

Communautés francophones

bullet

dresser le profil socioéconomique de la francophonie ontarienne à divers moments de son histoire (p. ex., lieux d’établissement, composition et importance démographiques, activité économique).

bullet

décrire les activités économiques des francophones de l’Ontario au XXe siècle et identifier des cas particuliers de réussites économiques (p. ex., caisses populaires, Mouvement des femmes d’affaires, Conrad Lavigne).

bullet

définir le rôle de pôle économique de Toronto et son attrait grandissant pour les francophones de l’Ontario, du Québec et d’ailleurs.

bullet

évaluer l’apport de l’immigration des francophones à la vie française en Ontario.

Condition minoritaire

bullet

retracer les principaux événements liés à la création graduelle de l’Ontario comme province anglophone au XIXe siècle et la place occupée par la minorité francophone.

bullet

comparer le statut socioéconomique des francophones à celui de l’ensemble de la population ontarienne.

bullet

mesurer l’évolution de l’assimilation linguistique des francophones à partir des données de divers recensements.

bullet

évaluer les obstacles au développement, chez les francophones de l’Ontario, d’un sentiment d’appartenance (p. ex., contexte minoritaire, éparpillement géographique, mariages mixtes, influence des médias anglophones).

Méthodologie et recherche en histoire

Attentes

À la fin du cours, l’élève doit pouvoir :

bullet

utiliser la méthodologie propre à l’histoire pour trouver, compiler et organiser de l’ information tirée de sources diverses.

bullet

démontrer sa compréhension des différentes étapes du processus d’interprétation et d’analyse en histoire.

bullet

communiquer avec clarté et précision des opinions étayées par une solide recherche.

bullet

faire preuve d’autonomie, de créativité, d’organisation et d’esprit d’équipe.

Contenus d’apprentissage

Pour satisfaire aux attentes, l’élève doit pouvoir :

Recherche

bullet

formuler des questions qui permettent d’approfondir certains événements ou aspects de l’histoire franco-ontarienne (p. ex. : Quel fut l’impact du Règlement 17 sur la communauté franco-ontarienne? Comment la vitalité de la communauté franco-ontarienne se compare-t-elle à celle des autres communautés francophones hors Québec? Quel est l’impact de la FESFO sur les jeunes Franco-Ontariens et Franco-Ontariennes?).

bullet

effectuer une recherche structurée nécessitant la consultation de sources diverses (p. ex., manuels et ouvrages de référence, bibliothèques scolaires et publiques, matériel audiovisuel, sites Internet).

bullet

organiser l’information recueillie selon différents formats (p. ex., notes, tableaux, statistiques, cartes géographiques).

Interprétation et analyse

bullet

déceler des préjugés et des stéréotypes (p. ex., propagande, préjugés raciaux, religieux et sexuels, discrimination) dans des textes, des illustrations et des documents audiovisuels.

bullet

établir des corrélations (p. ex., cadre chronologique, principe de causalité, points communs et différences) entre divers aspects de la matière étudiée.

bullet

développer un point de vue basé sur une analyse méthodique des données.

Communication

bullet

adopter un style et un format appropriés pour présenter ses travaux (p. ex., rapports écrits, dissertations, débats, discussions, simulations, présentations multimédias).

bullet

respecter les normes établies de présentation des travaux écrits (p. ex., citations, notes de référence, bibliographie), tout en évitant le plagiat.

bullet

exprimer ses idées et ses opinions avec clarté et dans le respect d’autrui.

bullet

utiliser la terminologie appropriée.

Créativité, autonomie et collaboration

bullet

faire preuve de créativité dans sa façon d’aborder un problème ou de traiter une question.

bullet

démontrer sa capacité de gérer son temps, d’organiser son travail et de respecter les échéances.

bullet

faire preuve d’autonomie dans son travail et démontrer sa capacité de travailler en équipe et de respecter les opinions des autres.

bullet

identifier des possibilités de carrière reliées à l’histoire (p. ex., recherche, enseignement, travail dans les musées, les archives, les organismes gouvernementaux, carrière politique), en particulier celles où sa connaissance du français peut constituer un atout.

 

Mise à jour:  mars  2004

Jacynthe Proulx - FL05-02 ©
École des Sciences de l'Éducation 
Université Laurentienne, 2003-2004